Actu

Charançons : comment se débarrasser de ce parasite rapidement ?

Charançon

Les charançons sont tout sauf les bienvenus chez les amateurs de plantes. Les animaux rampants sont considérés comme des nuisibles voraces qui peuvent se déchaîner terriblement dans le jardin. Ils ne mesurent que quelques millimètres à deux centimètres au maximum et ont une petite tête très caractéristique avec de grands yeux et un large “tronc”. Il en existe 50 000 espèces différentes dans le monde entier, mais chaque petit animal a ces outils de mastication au bout de son tronc, qui gênent tant les jardiniers. Comment se débarrasser des invités non invités ?

Des insectes destructeurs

Les charançons ont un goût très particulier, ils ne se jettent pas sur tout ce qui est vert et ressemble à une plante. Au contraire, chaque espèce a ses propres préférences, c’est pourquoi vous ne remarquerez probablement l’infestation que chez certaines plantes ou toute une famille de plantes. Chaque femelle pond jusqu’à 1 000 œufs dans le sol ou dans le matériel végétal disponible.

La famille de charançons dans votre jardin peut donc se développer brusquement en peu de temps, si les animaux se sentent suffisamment bien. De nombreuses larves éclosent en particulier dans des sols secs et chauds. Même la progéniture blanche et sans jambes est en possession des redoutables outils de mastication. Ils creusent dans les plantes par en dessous et, avec le temps, s’assurent que le vert meurt. Souvent, les larves mangent les racines dans le sol sans être vues, le résultat est tout aussi dévastateur.

Lutte contre le charançon écologique : votre chemin vers la victoire

Les charançons sont normalement actifs au crépuscule et la nuit, et les propriétaires de jardin avides peuvent en profiter. Pendant la journée, les insectes peureux ont besoin d’un endroit sombre, comme une planche que vous avez disposée. Placez-le à proximité des plantes infestées et ramassez les animaux qui se trouvent en dessous pendant la journée. De cette façon, vous pouvez au moins réduire considérablement l’infestation.

Un sol humide en permanence n’est pas l’un des endroits préférés des femelles charançons pour y pondre leurs œufs. Ainsi, si vous arrosez régulièrement et veillez ainsi à ce que le sol soit bien humide, vous perturberez la reproduction à proximité. Vous devez aussi régulièrement biner le sol et l’ameublir pour perturber les larves dans leur forçage. N’oubliez pas non plus d’inclure les ennemis naturels du charançon dans votre campagne biologique : Donnez aux hérissons une maison qui vaut la peine d’être habitée et assurez-vous que les oiseaux de toutes sortes se sentent aussi à l’aise que possible avec vous. Parce que la nature est maître dans l’art de se maintenir en équilibre.

Encore plus de méthodes pour combattre le charançon

Vos possibilités ne sont en aucun cas épuisées. Voici quelques autres méthodes pour vous aider à vous débarrasser de cette visite gourmande :

  • Les nématodes sont des vers filiformes qui peuvent tuer les charançons. Disposez des panneaux avec du gel nématode pour attraper les insectes de manière ciblée.
  • La collecte des coléoptères la nuit s’est également avérée être une bonne méthode. Placez tous les animaux rampants dans un seau et versez de l’eau chaude sur eux.
  • L’huile de neem est un pesticide naturel qui provient des graines de l’arbre de neem. Il inhibe le développement des œufs et des larves et appartient à l’eau. Vous pouvez également tuer les coléoptères eux-mêmes en les pulvérisant.

Notre conseil : si tout cela ne vous aide pas, vous pouvez utiliser un gaz lacrymogène chimique. Toutefois, cela n’est recommandé qu’en cas d’extrême urgence ! Le deltamétrhin acétamipride et le thiaclopride spinosyne A et D sont approuvés pour une utilisation contre les charançons. Protégez votre santé et suivez scrupuleusement le mode d’emploi ! C’est ainsi que vous vous débarrasserez enfin de “vos” charançons.